L'hommage royal



Plus tard, le roi Albert rendit en ces termes hommage aux résistants du Fort :
“Ont résisté les 21, 22 et 23 août 1914 à un bombardement des plus violents auquel participèrent les grosses pièces. Ont succombé lorsqu’un projectile explosant dans la galerie centrale, tuant et blessant les deux tiers de la garnison eut désorganisé le commandement et mis hors de combat le capitaine-commandant Duchâteau, l’âme de la résistance.”