Village de Franc-Waret

Village remarquable, comme ensemble rural exceptionnel formé de l'église, du presbytère et de leurs abords, du célèbre château et de son domaine (site et monument classés). - Les Franc-Waretois (en wallon : les Mounieux d'riz : suite à une disette, les châtelains ont rapporté du riz de France et l'ont donné aux habitants pour les sauver de la famine). (572 hectares).

Altitude : près de 200 m., du fait de la proximité du plus haut point de la Moyenne Belgique (220 m à Hingeon)
Ancien alleu Franc, exempt d'impôts et sans grande mutation territoriale jusqu'au début du XVII ès., au moment où apparaissent les seigneurs de Groesbeek, famille noble des Pays-Bas (suite au château ci-après).

CURIOSITES - MONUMENTS - SITES - VISITES

Dans un grand parc splendide - anglais à l'avant, français à l'arrière - grand château reconstruit dans le goût classique par Chermanne au XVIIIes, sauf pour sa TOUR carré et la tourelle circulaire de la face nord.





L'aspect homogène de la construction ne manque pas de majesté silencieuse : en briques avec chaînages de pierre, fenêtres à linteau bombé, toitures d'ardoises piquées de nombreuses girouettes et dès l'abord, la grande façade sud avec ses 2 gros retours de part et d'autre, son bel avant-corps avec cordons très saillants et pilastres à refends, son fronton triangulaire percé d'un oculus et sommé d'un petit campanile en bois; tout respire cet élégant esprit Louis XV que les notables de l'époque ont si bien adapté à nos région et à notre climat...
Le château, depuis l'acquisition de 1591 par la famille des Groesbeek jusqu'au marquis d'Andigné actuel, en passant par les marquis de Croix. Le bien est resté dans la même famille par alliance.
Le superbe escalier Régence fait accéder du vestibule central à l'étage : grands salons stuqués, lambris Louis XV, meubles et nombreux tableaux de famille, du XVI au XVIIIe s., grandes tapisseries de chasses de l'empereur d'Autriche d'après les cartons des élèves de l'école de Van Orley, célèbre peintre de la cour brabançonne .
Ecuries de la grande cour voisine, de 1801, avec bel intérieur voûté.





 
A la lisière du parc, l'admirable ensemble de l'église et de son cimetière, du presbytère et de son ancienne grange aux dîmes (classés en 1955 comme site) : église Saint-Rémi, ancienne chapelle du château, édifiée par un baron de Groesbeek en 1669 et dont le mobilier est d'une exceptionnelle valeur : autels sculptés Louis XV, boiseries Régence (1756), tableau de l'école flamande (Jordaens), suite magnifique de pierres tombales des anciens seigneurs de Franc-Waret, splendides ornements sacerdotaux et exceptionnelle orfèvrerie au poinçon namurois XVIIIes .

 
Charmant presbytère de 1667 (chronogramme), rue du village, avant l'entrée du parc.


 


 


 
Son ancienne grange aux dîmes , ses briques et pierres bleues ponctuées de chaînages harpés, sa frise dentelée sont à nouveau au goût de l'époque du 18 e. Visites en groupes sur demande au château.

 
A la N. 942, face à la rue du Village, la ferme de Graux, ancienne cense du try des moniales de Marche-les-Dames dès le XVIIe s.
Elevage et vente de coqs des prés


 


 


 
La ferme de la Haute-Fontaine, en lisière du vaste bois d'Hambraine (Gelbressée), en moellons de grès et de calcaire, dans la combe du petit ruisseau de Franc-Waret (étangs - belle promenade au départ du parc du château).


 
La ferme du Sart-Helman, déjà propriété du chanoine Jacques de Lovinfosse au XVIIe s., dans une petite enclave du village au-delà de l'autoroute (belle VUE du pont sur l'autoroute la surplombant), ancien lieu légendaire du sabbat des sorcières...
 

PROMENADE - SPORT
Parcours vita - tennis