Gestion différenciée






©  gestiondifferenciee.be

Les espaces verts de ma commune, différents par nature
Anne-Laure Tarbe, chargée de communication au Pôle de Gestion Différenciée asbl
Soucieuse de respecter l'environnement et d'améliorer la qualité de vie de ses citoyens, la Commune de Fernelmont se lance aujourd'hui dans la gestion différenciée de ses espaces publics. Mais de quoi s'agit-il au juste ?
 
La gestion différenciée des espaces publics : une question de bon sens
Depuis les années 1970, les espaces verts communaux ont largement été utilisés comme une vitrine de l’évolution technique et du savoir-faire horticole des jardiniers. La grande majorité des aménagements réalisés étaient donc très travaillés, largement artificialisés, et fleuris abondamment, la plupart du temps avec des variétés exotiques et annuelles, gourmandes en eau et en engrais. Les surfaces enherbées étaient tondues au cordeau, et la végétation spontanée était systématiquement éliminée, à grand renfort d’herbicides. La notion même de propreté en a été considérablement modifiée.
Ce mode de conception et de gestion de l’espace public était adopté par de nombreuses communes, homogénéisant ainsi les paysages offerts au regard des citoyens.
 
Un des inconvénients majeurs de ce mode de gestion strictement intensive, est sans conteste d’ordre environnemental : les engrais et pesticides sont les principaux facteurs de la pollution de l’eau et des sols. Avec l’uniformisation de la végétation, ils sont aussi à l’origine de la perte de biodiversité animale et végétale.
Sans compter que l’usage des pesticides est également dangereux pour la santé !
 
Par ailleurs, ces modes de gestion et d’aménagements qui prévalaient depuis les années 1970 vont totalement à contre-courant de notre logique humaine. En effet, si nous appliquions cette gestion uniforme à tout notre quotidien, nous aurions tous, par exemple, la même garde-robe, les mêmes loisirs ;  on trouverait des paysages Hesbignons à la côte, le jambon d’Ardenne s’appellerait simplement jambon et les Petits Gris de Namur seraient aussi produits à Tournai … Soit beaucoup de monotonie en perspective !
 
Aujourd’hui, de plus en plus de gestionnaires et de citoyens remettent en question ce principe de gestion intensive uniforme de l’espace public et recherchent des alternatives qui soient plus respectueuses de l’environnement, tout en permettant que chacun puisse y trouver ce qu’il recherche : des zones de détente, des parcours de promenades, des espaces plus naturels pour observer la faune et la flore sauvages, un fleurissement qui met en valeur le patrimoine architectural, … Il est donc important qu’une commune puisse offrir une gamme d’espaces verts diversifiée, à l’image de ses citoyens.
 
 
"Entretenir autant que nécessaire et aussi peu que possible"

Lorsqu’on adapte le mode d’entretien de chaque espace vert en fonction de ses caractéristiques et de ses usages, on parle de gestion différenciée.
Dans une commune en gestion différenciée, on va dès lors pouvoir retrouver des espaces horticoles, avec un fleurissement et un gazon soignés qui montrent tout le savoir-faire des jardiniers, et des espaces dédiés à la nature, où l’impact humain est faible, ainsi que des espaces verts pour jouer, se reposer, découvrir, pour embellir,...

Avec l'aide du Pôle de Gestion Différenciée, la Commune de Fernelmont entame aujourd'hui une grande réflexion sur l'aménagement et l'entretien de ses espaces verts, qui devrait se traduire par une évolution des pratiques de gestion au cours des prochains mois. Pour aller plus loin et répondre aux exigences de la nouvelle loi sur l'utilisation des pesticides, Fernelmont a d'ailleurs signé une convention de deux ans avec l'asbl.
 
La gestion différenciée dans votre jardin
Si ce mode de gestion plus raisonné des espaces verts est de plus en plus pratiqué à l’échelle communale, il peut très bien s’adapter à votre jardin. Pourquoi, par exemple, ne pas limiter les tontes régulières et les plantations horticoles à la partie la plus proche de votre maison, et réserver les autres zones de votre jardin à des aménagements plus écologiques, favorables à la biodiversité (prairies fleuries, zones de fauche délimitées par des chemins tondus, …), où aucun produit chimique n’est utilisé ?
 
Pour plus d’informations, visitez le site d’Adalia : www.adalia.be
 
 
Une initiative de Mme Pirlet, présidente du CPAS en charge de l'environnement.