Qu’est-ce qu’une planification d’urgence et quelles sont ses missions ?

Qu’est-ce qu’une planification  d’urgence et quelles sont ses missions ?

Pour comprendre la planification d'urgence, il faut remonter au 16 février 2006.
A cette date, un Arrêté Royal, relatif à la planification d'urgence et à la gestion de crise, entre en vigueur. Il a pour objet d'imposer aux communes de rédiger un plan général d'urgence et d'intervention, plus connu sous le nom de PGUI, qui a comme objectif la coordination des différents intervenants en cas de crise survenue sur le territoire.
Le plan consigne :
·         Un cadastre des risques présents sur le territoire communal ;
·         Un inventaire des moyens logistiques et humains à disposition dans la commune ;
·         Un relevé des personnes de contact, utiles lors de la gestion d'une crise ;
·         Les modalités de coordination et de communication dans la gestion de crise.
 
Ce plan d'urgence permet de gérer la plupart des situations d'urgence que l'on peut connaître dans une commune. Pour les risques plus particuliers, un plan particulier d'urgence et d'intervention (PPUI) est alors rédigé et vient compléter le PGUI , en traitant les spécificités du risque en question (exemple : le plan canicule ou le plan d'urgence destiné aux collectivités scolaires).

Outre les mises à jour du plan général, le planificateur d'urgence étudie et remet à jour les risques présents sur le territoire communal et, lorsque cela est nécessaire, convoque les responsables des différentes disciplines de secours pour établir un plan particulier, propre au risque visé.


Qu'est-ce qu'une situation d'urgence ou de crise ?
Il s’agit d’un événement qui entraîne, ou qui est susceptible d’entraîner des conséquences dommageables pour la vie sociale, comme un trouble grave de la sécurité publique, une menace grave contre la vie ou la santé de personnes et/ou contre des intérêts matériels importants, et qui nécessite la coordination des disciplines afin de faire disparaître la menace ou de limiter les conséquences néfastes.
En Belgique, il existe trois niveaux  distincts qui permettent une prise en charge efficace des différentes situations de crise.
·         Niveau Communal
Porte sur l’intervention des services d’intervention lorsque l’ampleur de la situation d’urgence nécessite sa gestion au niveau communal. La phase communale est déclenchée et gérée par le bourgmestre, qui transmettra l'information au gouverneur.
 
·         Niveau Provincial
Porte sur l’intervention des différents services d’intervention lorsque l’ampleur de la situation d’urgence nécessite sa gestion par le gouverneur ou bien lorsque les conséquences directes de la situation d’urgence dépassent le territoire de la commune. La phase provinciale est déclenchée et coordonnée par le gouverneur territorialement compétent  (avec information au ministre).
 
·         Niveau Fédéral
Porte sur la gestion d’une situation d’urgence lorsque par exemple : - deux ou plusieurs provinces ou le territoire national sont concernés - les moyens à utiliser excèdent les moyens dont dispose un gouverneur de province dans le cadre de sa mission de coordination .
        La phase fédérale est  déclenchée et coordonnée au niveau national par le Ministre de l’Intérieur.   Une petite exception : en cas d'alerte nucléaire, une phase fédérale est directement déclenchée vu le caractère particulier de la situation.
 
On l’a vu dans la définition, différentes disciplines interviennent pour gérer la crise, 5 au total.
Chaque discipline effectue des missions bien précises (il est impossible d’être complètement exhaustif dans cet article  faute de place). Les missions sont remplies par plusieurs intervenants spécialisés.
 
-          La discipline 1 a pour mission de maîtriser la situation d’urgence, de porter secours aux personnes,.... (= services de sécurité civile, pompiers) ;
-          La discipline 2 s’occupe des postes médicaux, de prendre les mesures pour protéger la santé de la population, d’apporter les soins médicaux et psychosociaux aux victimes, d’assurer la prise en charge des victimes dans un centre d’accueil,.... (= Croix-Rouge, médecins, intervenants psychosociaux) ;
-          La discipline 3 est chargée de maintenir l’ordre public (= Police) ;
-          La discipline 4 va assurer le ravitaillement, fournir du matériel, organise les moyens techniques pour la communication,.... (= Services techniques communaux Protection Civile) ;
-          La discipline 5 est chargée de communiquer les informations et les directives à la population, d’organiser un call center,.... (=Commune).
 
Au niveau de la Commune de Fernelmont, la Directrice Générale, responsable PLANU, et son adjointe PLANU ont élaboré le Plan Général d’Intervention et d’Urgence.
Une employée communale gère  la discipline D5 et la Directrice Générale du CPAS a intégré la discipline 2 dans ses aspects psychosociaux.
 
Sur la page d’accueil du site internet fernelmont.be, vous aurez certainement remarqué le logo PLANU. En cliquant sur celui-ci, vous trouverez des informations liées à l’actualité (par exemple, les conseils à suivre en cas de pic d’ozone et de canicule, en cas d’alerte nucléaire), mais aussi des liens vers des informations validées et des consignes liées aux situations d’urgence (tel a été le cas lors des attentats de Bruxelles).
Si une situation d’urgence se présentait sur le territoire communal, le site officiel communal fernelmont.be vous communiquera toutes les informations nécessaires sur la gestion de la crise.
 
Par ailleurs, à l’échelon national, il est loisible à tout un chacun de s’inscrire au système Be.alert, permettant de recevoir toutes les alertes.