Géographie de la commune

1.Géographie
2.Relief
3.Hydrographie
4.Géologie
5.Pédologie

1. Géographie
Fernelmont se trouve au Nord-Est de la province de Namur, entre Andenne, Eghezée et la limite de la Province de Liège. Elle fait partie de la Hesbaye dite humide et touche au sud au sillon mosan.

Elle appartient à des régions agro-géographiques distinctes :
- une partie hesbignonnne : la plus grande partie au Nord.
- une partie condruzienne : parties sud de Hingeon, Franc-Waret et Marchovelette.

L'affectation du sol montre le caractère éminement rural de la commune : en effet, près de 74% de son territoire sont occupés par des terres de culture et les pâtures et plus de 10% par les bois.


Ce taux de boisement différencie ainsi Fernelmont de ses voisines hesbignonnes, où ce taux oscille entre 2,5 et 5% et justifie de la sorte le nom du village central de l'entité : Noville-les-Bois.

2. Relief
- Point culminant : - Hingeon : 220 m = point culminant de la Hesbaye.
- Point bas : - Hemptinne : 135m


3. Hydrographie

Le ruisseau de la Gelbressée

Les 6557 ha de la commune occupent un plateau mollement ondulé coupé par la ligne de crète ( longeant l'autoroute E42) séparant le bassin de la Mehaigne de celui de la Meuse proprement dit et courant à une altitude variant de 200 à 220 m.
Bassin de la Meuse : Hingeon, Franc-Warêt et Marchovelette.
Bassin de la Mehaigne : communes au Nord.
20 ruisseaux classés traversent la commune.

Bassin Ruisseaux de 1ère catégorie Ruisseaux de 2ème catégorie Ruisseaux de 3ème catégorie
Nombre Longueur totale Nombre Longueur totale Nombre Longueur totale
Meuse 3 2.164m 4 4.555 m
Mehaigne 1 2.200m 10 23.567m 6 11.978m
TOTAL 1 2.200m 13 25.731m 10 16.533m


Le ruisseau de Gelbressée et ses deux affluents, le ruisseau de Franc-Waret et le ri Bolain, assurent l'écoulement des eaux de cette zone directement vers la Meuse.
Au Nord de cette même ligne, nous sommes dans le bassin versant de la Soile, elle-même tributaire de la Mehaigne.Une série de ruisseaux ayant leur source sur le territoire de Fernelmont s'y jettent, contribuant ainsi au drainage de la Commune.


La Soile à Hemptinne

Bibliographie utile : "Le Bassin hydrographique de la Gelbressée" en 4 parties Ed 1992-1994-1996-1998 MRW-DGRNE. En vente dans les centres d'informations et d'accueil de la Région Wallonne. http://mrw.wallonie.be/dgrne
 
4. Géologie

C'est pendant l'ère primaire et particulièrement le Dévonien et le Silurien que s'est constitué l'essentiel du soubassement de la région sous forme de roches dures : des schistes et des calcaires.
C'est au Sud de cette même ligne de crête (cf.hydrographie) que l'on rencontre les roches les plus anciennes : calcaires et dolomies du Carbonifère ; schistes, psammites, calcaires et dolomies du Dévonien.
Au Sud de Noville-les-Bois, on rencontre encore des soubassements primaires avec les schistes et les schistes quartzeux du Silurien.

Une altération physico-chimique assez intense a transformé ces roches en une argile plus ou moins imperméable dont l'épaisseur de la couche varie avec la topographie.

Parmi les dépôts de l'ère secondaire, c'est l'assise de Nouvelles caractérisée par la craie blanche grossière mélangée à du silex noir (grès de Seron) qui est de loin la plus répandue : 33 % du territoire communal (surtout au nord de Noville-les-Bois).

L'ère tertiaire et plus spécifiquement l'Oligocène et l'Eocène nous ont laissé des dépôts de sables situés essentiellement à Hemptinne, Tillier et sur le plateau d'Hingeon. Les dépôts sont accompagnés de cailloutis blancs ou de silex. Ils couvrent à peine 6 % de l'ensemble du territoire. Durant l'ère quaternaire, c'est au Pléistocène que des limons nivéo-éoliens (amenés par la fonte des neiges et le vent) ont recouvert uniformément la zone considérée.

Sur les plateaux, cette couverture possède une épaisseur moyenne d'une dizaine de mètres et est composée de trois couches correspondant aux 3 stades de la glaciation de Würm. La couche supérieure est constituée de limons déposés lors de la dernière glaciation par des vents à dominante nord-ouest. Ceci peut expliquer la dissymétrie des vallées orientées nord-est. On remarque en effet, que le versant ouest des ces vallées est plus abrupt tandis que le versant est possède une couche limoneuse plus importante.

L'ère quaternaire est aussi présente par des formations alluvionnaires et colluvionnaires de la période Holocène.

Si les alluvions sont mises en place par les eaux d'inondation d'un ruisseau permanent, les colluvions sont des dépôts limoneux amenés par des phénomènes d'érosion au cours des deux derniers millénaires et accélérés par le défrichement et la mise en culture ainsi que par le ruissellement des versants.
Les alluvions caractéristiques des fonds de talus sont de type argileux ou limoneux et très humides.
La superficie des alluvions est importante étant donné la densité du réseau hydrographique.

Conclusion

Ce qui ressort de l'examen de la carte géologique, c'est bien sûr la présence importante en dessous des limons de cette argile lourde et caillouteuse presque imperméable; ce qui explique tous les problèmes de drainage rencontrés au cours des siècles par les utilisateurs du sol.

Si la carte du comte de Ferraris indiquait une carrière à la limite de Marchovelette et de Gelbressée, ces roches ne sont cependant plus exploitées actuellement sur le territoire communal.

Ce document mentionnait également des mines de fer dans la campagne située entre Marchovelette, Franc-Waret et Gelbressée.

5. Pédologie

Les sols de Fernelmont reposent sur des roches dures au Sud (calcaires et schistes) et sur des roches tendres au nord (craie).

On distingue 4 types de sols :

- les sols limoneux gleyfiés (43,8 %), de valeur culturale intrinsèque faible et à vocation de prairies;

- les sols des vallées gleyfiées (25,8 %) de valeur agricole très faible qui conviennent uniquement à la prairie;

- les sols limoneux bien drainés (16,6 %) constituant les meilleures terres de culture. Ils sont surtout rencontrés à Hemptinne et sont absents de la partie est de l’entité;

- les sols de vallées sur limon (4,1 %) de valeur culturale très élevée.

Conclusion : force est de constater que près de 70 % du territoire souffrent d'un drainage naturel déficient et demandent une dépense en main-d'œuvre et en aménagements fonciers pour obtenir des rendements corrects.

Fernelmont en bref
1. Localisation
2. Population
3. Voies de communication
5. Histoire