Cortil-Wodon : Ferme Dethier

Avec la collaboration de HISTOIRE et histoires Cortil-Hambraine-Wodon

Architecture (cfr. “ Patrimoine monumental de la Belgique ”, op. cit., p. 127).

Rue Delvaux. N° 35.

Petite ferme clôturée, composée de volumes chaulés du XIXe siècle. Logis bas, en brique et pierre bleue sur soubassement appareillé goudronné, à double corps de trois travées. Vers la cour, travée centrale accusée par un fronton percé d’une baie de brique en arc surbaissé. Côté rue, façade éclairée par trois petites baies à linteau droit dont la centrale est aussi soulignée par un fronton à oculus. Étables sous la même bâtière de tuiles à gauche.

De part et d’autre de la cour, deux petites granges sous bâtière de tuiles. Côté sud occupé par d’autres étables flanquées à l’arrière d’un fournil.

Histoire.

Parmi les différents propriétaires identifiés, relevons Henri Vanesse, homme d’armes de la Compagnie de Monseigneur de Havré (1601), M. de Villenfagne, M. de Steenhoffen (3 février 1707), M. de Ponti (1742) et M. Pasquet, bourgeois de Namur (1761).

En 1835, elle appartient à Amand Dethière. Elle est totalement incendiée en 1863 et sa reconstruction commence en 1864. Son nouveau propriétaire, Auguste Dethier-Godfurnon, en termine les travaux en 1868. Elle passe ensuite par succession à Hippolyte Dethier-Denet.

Auguste Beguin, époux d’une dame Ganhy, l’achète en 1925.

Commentaire.

La liste de ses occupants successifs permet de supposer qu’elle était appelée jadis la ferme de Vodeceau. Mais, faute de liaison établie entre les occupants de 1760 et ceux de 1835, rien n’autorise cependant de l’affirmer avec une totale certitude.